Les mois de décembre et janvier sont traditionnellement ceux durant lesquels les analystes financiers publient leurs perspectives annuelles. Ils prédisent -généralement sous forme de « top 5 »- les actions et secteurs qui, à leurs yeux, offriront les meilleures performances dans l’année à venir. Chacun de leurs choix parait logique et bien fondé. Malgré tout, lorsque l’on analyse leurs pronostics un an après, on constate que la grande majorité des analystes s’est trompé. Et c’est assez normal : le marché est imprévisible. « Nobody knows nothing » comme le disait John Bogle, fondateur de Vanguard. Cette tendance se confirme d’ailleurs pour l’année 2018 car très peu d’analystes avaient prévu une baisse des marchés… Pour certains marchés, la baisse est  même plus ou moins importante. A titre d’exemple, au niveau du marché belge, l’indice BEL20 a clôturé l’année avec une perte de 18.46%. Un an auparavant, le consensus des analystes  pariait sur une hausse moyenne de 7%, avec un potentiel supérieur à 20% pour AB INBEV, BEKAERT et GALAPAGOS. Ces valeurs ont pourtant terminé l’année avec respectivement des rendements de – 36%, – 43% et + 4%… Au niveau du marché européen, l’indice Eurostoxx 50 affichait une perte de 14.34%. Au niveau du marché mondial, l’indice MSCI World Index affichait quant à lui une perte de 4.85% sur la même période. Pour 2019, n’attendez pas de notre part une liste de prévisions ou de pépites oubliées. Pour votre portefeuille, nous nous limiterons uniquement à des souhaits sincères et réalistes : « Concentrez-vous en 2019 uniquement sur les aspects que vous pouvez contrôler ». Les points suivants sont essentiels :
  • Définissez vos objectifs
Optez pour la combinaison d’actions et d’obligations qui convient à vos objectifs et à votre niveau de vie. Les actions contribuent à la performance de votre portefeuille mais comportent des risques; le marché des actions est volatile. Le rôle des obligations est d’atténuer ce risque, pas de générer un rendement. Préférez donc des obligations de qualité avec des échéances courtes.
  • Diversifiez
L’investisseur a souvent tendance à privilégier son marché domestique qu’il dit mieux connaître… C’est malheureusement souvent un pari perdant à long terme. Évitez toute spéculation sur un continent, un pays, un secteur, une entreprise. Investissez de manière diversifiée! La diversification consiste à investir dans des actifs qui n’évoluent pas de manière identique. Elle a pour effet de réduire sensiblement le risque de votre portefeuille. Un portefeuille doit être suffisamment bien construit pour pouvoir évoluer favorablement dans n’importe quel scénario de marché. Une diversification efficiente apportera la sérénité à votre portefeuille sans que vous ailliez à faire une croix sur votre rendement.
  • Mettez vos émotions hors-jeux
La gestion d’un patrimoine est aussi difficile que l’ascension de l’Himalaya. Théoriquement, il est parfaitement possible d’entreprendre cette excursion en solitaire.  En pratique, peu nombreux sont ceux qui parviennent au sommet sans l’aide d’un guide expérimenté. Son rôle sera de neutraliser vos angoisses et de vous aider à garder le cap en cas de secousses.
  • Réduisez les frais et les taxes
Les frais ont un impact considérable sur l’évolution de votre patrimoine à long terme. Réduisez ceux-ci au maximum; certainement les frais (visibles) de courtages et de commissions de gestion mais aussi tous les frais “cachés” prélevés annuellement au sein des fonds. Optimisez fiscalement votre patrimoine. Vous ne pouvez malheureusement pas maîtriser les caprices du législateur mais vous pouvez, par contre, opter pour des solutions d’investissement fiscalement favorables. Les conseils listés ci-dessus apporteront la tranquillité à votre patrimoine.  Votre rendement sera conforme au marché mondial des actions et battra sans peine les prévisions des analystes. En résumé, contrôlez uniquement ce que vous pouvez contrôler et votre portefeuille est sur les rails pour 2019 mais aussi 2020, 2021… Nos meilleurs vœux pour 2019.